Betclic

Pari sportif illégal : l’ARJEL sanctionne 3 opérateurs

Auteur :

Pari sportif illégal : ARJELPas de répis pour l’ARJEL qui a sanctionné en 2013 le premier opérateur illégal pour avoir enfreint le marché français sans autorisation. Cette fois-ci, il parvient à faire condamner par le tribunal de Paris 3 nouvelles sociétés basées à Malte, qui elles aussi ont été attirées par l’appât des gains en France. Parmi elles, mybet.com, un bookmaker respecté dans le monde des paris sportifs en ligne, mais qui n’a pour autant pas obtenu l’agrément en France, délivré par l’ARJEL. Le bookmaker illégal écope ainsi de 300.000 euros d’amende, tandis que les deux autres sociétés se voient demandé chacune 15.000 euros en sursis, pour faute moins grave. Ces détails fournis par l’AFP mettent en avant le travail remarquable de l’ARJEL pour assurer la sécurité des joueurs en France, et le travail pour dissuader le pari illégal.

L’ARJEL travaille et contrôle le pari sportif illégal

Si certains parieurs professionnels se plaignent de l’ARJEL pour trop contrôler le marché, et notamment les disciplines et types de paris proposés par les bookmakers, il faut également y voir les bons côtés : depuis 2010, les joueurs peuvent déposer de l’argent en toute sécurité chez les 8 opérateurs régulés, dont les capitaux sont garantis par l’Etat Français. De plus, les opérateurs s’avèrent compétitifs comme l’en attestent les chiffres: les paris en ligne ont cru de 20% sur l’année 2013, avec notamment une hausse de 41% sur le dernier trimestre de l’année grâce à de nombreuses promotions des bookmakers, et une popularité du football (Ligue 1 et le PSG) en forte croissance. Avec la Coupe du Monde qui s’approche, les paris devraient encore exploser en 2014, pour atteindre de nouveaux records.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*